Critik TV - Le blog critique sur la télé

Critik TV - Le blog critique sur la télé

Menu
Avec « Qu’est-ce qu’on attend pour être heureux ? », M6 tente de nous faire sur rire sur les changements de vie

Avec « Qu’est-ce qu’on attend pour être heureux ? », M6 tente de nous faire sur rire sur les changements de vie

La chaîne a diffusé cette semaine, les premiers épisodes d’une nouvelle comédie traitant de la famille et surtout de l’envie de changer radicalement son quotidien. Malgré un bon casting et un thème d’actualité, « Qu’est-ce qu’on attend pour être heureux ? »  peine à nous faire décrocher un sourire.

Avec « Qu’est-ce qu’on attend pour être heureux ? », M6 tente de nous faire sur rire sur les changements de vie

Une série bien rythmée dans l’air du temps

La fiction est centrée sur le couple que forment Romain et Anna Corneaux (joués par Lorànt Deutsch et Magali Miniac), deux parisiens pur sucre qui attendent un enfant. A cette occasion, ils décident de déménager au grand air, dans la banlieue fictive de Joilleux. Ensemble, ils vont emménager dans la maison d’enfance de Romain encore occupée… par sa mère. Intelligemment, le premier épisode nous embarque tout de suite dans le déménagement et l’installation à Joilleux sans s’embarrasser de scènes d’exposition inutiles. Si Romain est emballé par l’idée de s’installer à la campagne et ouvrir son cabinet de psychologue, Anna est triste à l’idée d’abandonner sa (petite) carrière d’actrice et sa vie urbaine.

L’arrivée du couple dans cette bourgade campagnarde nous permet d’en découvrir un second, Frédéric et Séverine Maurin (incarnés par Mathias Mlekuz et Jeanne Bournaud). Nouveaux riches, le mari est déprimé par sa vie de père et de gestionnaire d’agence immobilière tandis que sa femme reste à la maison pour s’occuper des enfants et s’adonner à des activités superficielles. Parallèlement, Frédéric est un ami d’enfance de Romain. Leur complicité se reforme assez vite contrairement à Sévérine et Anna qui ont des caractères opposés et doivent s’apprivoiser. Le décalage de leurs modes de vie permet de créer des ressort comiques intéressants dès les premières minutes.

Autour de ces couples, gravitent des personnages secondaires permettant de traiter tout une galaxie de thèmes d’actualité. La mère de Romain par exemple qui refuse de quitter sa maison pour le laisser s’installer avec sa femme, nous donne des scènes autour des liens intergénérationnels. Globalement, les acteurs sont crédibles dans leurs personnages notamment Lorànt Deutsch pour son rôle de psy gentillet et naïf. La série traite de thématiques auxquelles tout le monde peut se projeter : le changement de vie, la famille, les relations entre générations ou encore les tracas avec le voisinage.  

Balade en forêt pour Frédéric, Romain, Séverine et Anna

Balade en forêt pour Frédéric, Romain, Séverine et Anna

 

La réalisation et l’humour manquent de pêche

Le rythme est à la fois un point fort et un point faible. Les différentes scènes s’enchaînent rapidement, on est tout de suite dans le cœur de l’action. Problème, la réalisation est bâclée et manque parfois de cohérence. Surtout les dialogues sont peu développés, on a la sensation de regarder une succession de saynètes. D’ailleurs malgré une belle galerie de personnages, les intrigues sont survolées à cause de la courte durée des scènes. Si l’adaptation à la vie campagnarde reste en toile de fond, il manque aussi cruellement une intrigue fil rouge captivante et surtout drôle.

L’humour de « Qu’est-ce qu’on attend pour être heureux ? » est en effet décevant. Les thèmes et les ressorts comiques sont justes mais sont totalement inaboutis et manquent souvent de finesse. En pêle-mêle, l’hypocondrie de Frédéric qui vire aux gags scatologiques, les apparitions du voisin nudiste ou encore le repas avec les amis parisiens d’Anna qui tombent à plat. Par ailleurs, les répliques sont beaucoup trop lisses, elles manquent de mordant. Il y a par exemple peu de phrases vachardes échangés entre les protagonistes contrairement à « Quadras » (autre série diffusée sur M6). C’est dommage tant les situations ne manquent pas.

Bande-annonce de la série

 

Une comédie qui voit juste mais laisse un goût d’inachevé

Finalement « Qu’est-ce qu’on attend pour être heureux ? » est une déception. La production a vu juste dans les sujets à aborder, parvient à se rendre accessible au public mais n’arrive pas à nous faire rire. Pour une comédie c’est assez problématique. La série aurait peut-être été plus adaptée au format shortcom comme sait si bien le faire M6. Rappelons d’ailleurs que cette comédie est une adaptation d’une série suédoise au format 22 minutes.

Seuls les comédiens, crédibles dans leurs rôles respectifs savent se rendre attachants. Mais ils sont desservis par des dialogues pas assez écrits.

 

Note Critik TV : 5/10

 

« Qu’est-ce qu’on attend pour être heureux ? »  est diffusée le mercredi soir à 21h00 sur M6 au format 6x52’. Les trois premiers épisodes sont disponibles en replay sur 6play.

 

Crédits images et vidéos : M6