Critik TV - Le blog critique sur la télé

Critik TV - Le blog critique sur la télé

Menu
LCI, France TV info, 4 chaînes d’info en continu gratuites, qui survivra ?

LCI, France TV info, 4 chaînes d’info en continu gratuites, qui survivra ?

LCI, France TV info, 4 chaînes d’info en continu gratuites, qui survivra ?
Le 5 avril prochain LCI sera disponible gratuitement sur le canal 26 de la TNT à l’issue d’une longue bataille politico-judiciaire. Après BFM TV et iTélé en 2005, c’est donc une troisième chaîne d’information en continu qui sera diffusée sur la télévision gratuite. Mais c’est sans compter sur l’arrivée de l’audiovisuel public sur ce créneau en septembre. Une telle concurrence n’est pas anodine sur ce marché restreint. Tour d’horizon des acteurs en présence.
 
 
LCI, la pionnière qui veut prendre sa revanche
 
La chaîne info du groupe TF1 a beau ne rassembler que 0,1% des téléspectateurs français*, elle est la plus ancienne de sa catégorie. Lancée en 1994, LCI est la première chaîne télévisée française à diffuser de l’information en continu. Disponible sur le câble et le satellite, elle connaîtra un grand succès et sera leader incontesté face à iTélé et même rentable au bout d’une décennie.  
 
Mais l’arrivée des chaînes de la TNT gratuite en 2005 a tout bouleversé. Ne croyant pas au succès de ces nouvelles chaînes, les dirigeants de TF1 ont refusé de faire passer LCI en gratuit. Une grave erreur stratégique qui offre à l’époque un boulevard à au groupe Canal+ qui veut mettre iTélé sur la TNT et au nouveau venu : NextRadioTV qui veut créer BFM TV. La suite est connue, 10 ans plus tard BFM TV est leader des chaînes d’info en continu avec 2,2% de PDA et iTélé suit avec 1%*.
 
L’effondrement de l’audience, des recettes publicitaires et des redevances des distributeurs de LCI conduiront la direction de TF1 à brandir la menace de la fermeture si elle ne passe pas en gratuit. Après de nombreux rebondissements politiques, LCI a la possibilité de passer cette année sur la TNT gratuite. Sa stratégie : se différencier du hard news et des JT permanents en proposant de longs magazines tout au long de la journée. L’idée globale est de permettre aux téléspectateurs de prendre du recul. Le 5 avril, la grille de programmes du nouveau LCI sera encore en chantier. Toutes les nouveautés apparaitront en septembre 2016.

Le lancement de LCI le 24 juin 1994 par la direction de TF1

BFM TV et iTélé en embuscade
 
Evidemment l’arrivée de LCI en gratuit ne réjouit pas ses concurrents directs, BFM TV et iTélé. Elles craignent de perdre des parts d’audience au profit de ce nouvel acteur. Pour elles c’est clair il n’y a pas de place pour d’autres chaînes d’info en gratuit. Elles estiment que l’offre globale d’information gratuite est suffisamment riche en France pour informer et garantir la pluralité des opinions. Les deux chaînes rappellent ce qui s’est passé au Royaume Uni où iTV News a dû fermer après 5 ans d’existence face à BBC News et Sky News.
 
Mais les chaînes info de NextRadioTV et Canal+ n’ont pas les mêmes enjeux. Pour BFM TV, il s’agit de conserver un leadership chèrement acquis en 10 ans. Elle doit à tout prix conserver sa puissance et son influence pour rester la cash machine du pôle TV du groupe d’Alain Weill. En outre depuis son rachat par Altice (la société de Patrick Drahi qui détient aussi SFR), BFM TV doit être la locomotive de l’ensemble des autres médias du groupe comme Libération et L’Express. La chaîne de la « priorité au direct » pense que ce format hard news permanent qui a fait son succès reste le bon notamment pour créer un « réflexe info ». On constate néanmoins depuis un an ou deux, le lancement de longs magazines comme « News et compagnie » ou « L’histoire en direct ». Signe que la direction de la chaîne est fébrile.
 
Pour iTélé qui peine à dépasser les 1% de PDA, l’enjeu est de ne pas sombrer et de fermer comme certaines rumeurs l’ont parfois annoncé. Ses premières années sur la TNT ont été difficiles. Cherchant à se démarquer de la novatrice BFM TV, la chaîne info du groupe Canal+ a tenté un mix entre journaux en continu et magazines avec des débats. Cette ligne éditoriale constamment remaniée au fil des années d’avèrera être un échec puisque iTélé n’a jamais dépassé sa rivale et a creusé ses pertes. Même les nombreux changements de décors et de directeurs de la rédaction n’ont pas amélioré la situation. D’ailleurs le grand mystère plane sur les intentions de Vincent Bolloré sur l’avenir de cette chaîne à part son probable changement de nom en « CNews » pour se rapprocher identitairement de Canal+.

Clip promotionnel de BFM TV (Août 2015)

France Télévisions et Radio France veulent leur part du gâteau avec France TV info
 
Mais en septembre un dernier bouleversement devrait intervenir, l’arrivée de l’audiovisuel public. Depuis sa prise de fonction, la nouvelle patronne de France TV, Delphine Ernotte souhaite lancer une grande chaîne d’information en continu avec les autres télés et radios d’information publiques. Au départ elle devait être uniquement disponible en numérique via Internet pour cibler notamment les mobinautes. Mais très vite, l’idée d’en faire une vraie chaîne de télévision est apparue.
 
En combinant les rédactions de France Télévisions, Radio France et France Média Monde, cette nouvelle chaîne disposera d’une force de frappe considérable. L’expérience et la qualité reconnue de l’information sur l’audiovisuel public sont les atouts majeurs de ce nouvel acteur. De grandes synergies entre les différents protagonistes seront réalisées. On parle déjà de JT réguliers faits par France Info et la diffusions de reportages issus de France Télévisions. Elément important, elle serait dénuée de publicité !
 
Mais beaucoup de questions restent encore en suspens. D’abord le nom donné à cette chaîne reste inconnu car il fait l’objet de nombreuses questions en internes. « France TV info » (énorme succès existant sur le Web) ou « France info TV » par exemple tiendraient la corde. Ensuite le numéro du canal sur la TNT qui déterminera la puissance d’audience : 14 (actuellement dédié à France 4), 19 (actuellement dédié à France Ô) ou 27 (déjà disponible) sont les pistes actuelles. Enfin, le budget qui serait pour l’instant de 50 millions d’euros pourrait être sensiblement supérieur.
LCI, France TV info, 4 chaînes d’info en continu gratuites, qui survivra ?
Au final, quel intérêt pour les téléspectateurs ?
 
Au-delà de cette guerre économique, pas sûr que les Français soient en attente de nouvelles chaînes TV d’information en continu. Ils ont déjà la presse, la radio et Internet qui leur donnent accès facilement à une quantité infinie d’infos et de débats. De plus sur un segment de marché qui est celui de l’information, difficile de proposer quelque chose de différent tant sur le fond que sur la forme. C’est l’actualité qui dirige les programmes de ces chaînes et non l’inverse.
 
Mais à un an de la présidentielle, l’enjeu est considérable. Avec les primaires à droite et les différents débats à animer, chaque chaîne voudra être l’endroit où il se passe quelque chose. La petite phrase, l’annonce choc c’est ce que recherchent ces télévisions qui pourront ainsi drainer une forte audience pour devenir des références. Avec la forte actualité politique à venir, chaque nouvel entrant a sa carte à jouer. Cependant, pour LCI comme pour France TV info, il faudra s’armer de patience pour convaincre les téléspectateurs. Avec quatre chaînes, le principal risque est un émiettement des audiences pour au final avoir des médias faibles et non-rentables. Il pourrait y avoir « des morts » dans quelques années.
 
 
*Les chiffres d’audiences cités dans cet article sont issus des études Médiamétrie « Médiamat’Thematik » de mars 2016 pour LCI et « Médiamat mensuel » de janvier 2016 pour BFM TV et iTélé.