Critik TV - Le blog critique sur la télé

Critik TV - Le blog critique sur la télé

Menu
N’oubliez pas les paroles sur France 2, entre jeu et musique, un succès mérité

N’oubliez pas les paroles sur France 2, entre jeu et musique, un succès mérité

N’oubliez pas les paroles sur France 2, entre jeu et musique, un succès mérité
La case de l’access prime-time entre 18h00 et 21h00 est stratégique pour toutes les chaînes de télévision. C’est le moment « tiroir-caisse » de la journée, celui qui commence à attirer les téléspectateurs à allumer leur téléviseur pour qu’ils regardent de la pub. Dans cette optique, certaines chaines ont opté pour des jeux. Chez France 2 on mise sur « N’oubliez pas les paroles ». Depuis 2008, ce jeu animé par Nagui cartonne surtout depuis son renouvellement de 2013. Très gros succès avec près de 3 millions de téléspectateurs à 19h20, cette réussite n’est pas due au hasard. Analyse des ingrédients qui amusent tant les Français devant ce divertissement.
 
 
Un karaoké télévisé
 
Le principe de N’oubliez pas les paroles est aussi simple que son titre, il s’agit pour les candidats de retrouver les paroles d’une chanson. Dans chaque émission, il y a deux participants qui doivent récolter le plus de points possibles. Pour cela chaque candidat choisit un thème parmi ceux proposés. Par exemple, les chansons d’amour. Plus le thème est dur, plus il faut trouver de mots manquants dans les paroles et plus il rapporte de points.
 
Une fois le thème choisi la chanson se lance. Au début du morceau, un orchestre chante le morceau avec le candidat. Ce dernier peut chanter tranquillement en suivant le prompteur. C’est une sorte d’échauffement. Mais bout d’une minute environ, des mots du texte disparaissent du prompteur. Selon le niveau choisi, il faut trouver entre deux et neuf mots. Une seule erreur et le candidat ne remporte aucun point. Au bout de quatre thèmes exploités, un thème bonus baptisé « C’est la même chanson » doit départager les participants. Le principe : ils s’affrontent sur le même morceau. Celui qui trouve le plus de mots manquants remporte un grand nombre de points. Dans certaines émissions, des gagnants sont parvenus à trouver plus de 200 mots !
 
Le vainqueur devient alors le « maestro » et est alors seul en finale pour une ultime épreuve. C’est à ce moment là qu’on parle argent. Plusieurs paliers allant de 1000 à 20 000 euros sont affichés. Sur une même chanson, le maestro doit alors trouver à chaque palier un certain nombre de mots. S’il se trompe il retombe à zéro. S’il réussit un palier il peut passer au suivant ou s’arrêter pour conserver son gain. Il remettra alors son titre de maestro en jeu lors de l’émission suivante.  
 
N’oubliez pas les paroles sur France 2, entre jeu et musique, un succès mérité
Une mécanique rapide et efficace
 
En regardant de fond en comble le concept de N’oubliez pas les paroles, plusieurs éléments ressortent. D’abord c’est un jeu auquel tout le monde peut participer sur le plateau comme… chez soi ! Nagui a donc trouvé un concept impliquant réellement le téléspectateur sans l’aide des réseaux sociaux. Ensuite au-delà de l’aspect jeu, N’oubliez pas les paroles se transforme en véritable émission de variétés grâce à l’orchestre et aux chanteurs professionnels qui accompagnent les candidats. On apprécie d’autant plus lorsque les participants savent vraiment bien chanter. Enfin le jeu ne dure que trente minutes, toutes les phases s’enchaînent donc rapidement évitant de plonger dans l’ennui le téléspectateur.
 
Mais en dehors de sa mécanique bien huilée, N’oubliez pas les paroles se distingue par sa bonne humeur et une compétition bon enfant. L’animateur, Nagui, véritable taulier dans le domaine, amène une bonne ambiance sur le plateau. Jamais avare en blagues parfois graveleuses, il détend et rassure les candidats. L’absence de pression s’explique aussi par l’absence d’enjeu financier pendant les trois quarts du jeu. Ce n’est que lors que la phase finale, lorsque le maestro est seul que l’on parle gros sous. De plus les montants maximums sont « faibles » par rapport aux jeux de TF1 par exemple ; ce qui dédramatise l’enjeu. Le réel but est de s’amuser.
 
On notera aussi qu’à l’image d’une durée de jeu serrée, le plateau l’est également. Les plans de caméras choisis par le réalisateur l’attestent, il y a peu de plans larges. En outre si les candidats et Nagui sont souvent immobiles, le public comme l’orchestre n’hésitent pas à danser lors de l’écoute des morceaux. Cet aspect à priori banal donne un certain dynamisme à l’émission et incite le téléspectateur à en faire de même.
 
 
Un jeu réussi dans la veine de la feel-good TV
 
Finalement la recette du succès de N’oubliez pas les paroles pourrait se résumer en une phrase : un moment de détente convivial en musique. Avec ce jeu France 2 possède une marque forte qui a su se renouveler malgré le poids de son âge et surtout se distinguer de la concurrence. À l’heure où les français rentrent de leur dure journée de travail, ils y trouvent une bulle de respiration. Reste à savoir maintenant combien de temps encore le public restera présent.
 
 
Ma note personnelle : 8/10
 
 
N’oubliez pas les paroles est diffusé du lundi au vendredi à 18h50 avec deux épisodes sur France 2.  
N’oubliez pas les paroles sur France 2, entre jeu et musique, un succès mérité