Critik TV - Le blog critique sur la télé

Critik TV - Le blog critique sur la télé

Menu
La nouvelle version des Guignols de Canal+ est-elle un pari réussi ?

La nouvelle version des Guignols de Canal+ est-elle un pari réussi ?

La nouvelle version des Guignols de Canal+ est-elle un pari réussi ?
Depuis lundi soir, Canal+ a lancé une nouvelle formule des Guignols réservée à ses abonnés payants. Ce reboot de cette émission culte se veut plus moderne et internationale. Après trois jours de diffusion, il est déjà temps de regarder si les célèbres marionnettes sont toujours aussi drôles et si le public est au rendez-vous. C’est l’un des nouveaux défis de Vincent Bolloré.
 
Nouveau décor et nouvelle mise en scène
 
Pendant près de 30 ans, le plateau des Guignols ressemblait à celui des JT traditionnels des grandes chaînes. Face au développement des chaînes d’info, l’équipe de l’émission a décidé de s’adapter à cette tendance. Le début des Guignols se déroule dans la rédaction où l’on voit PPD désormais rédacteur en chef, avec son équipe : Elise Lucet, David Pujadas, Eric Zemmour, Nikos Aliagas ou encore Yann Barthès. On les voit alors préparer l’émission avec les thèmes abordés et l’invité du soir. C’est aussi l’occasion d’entendre quelques vacheries entre les journalistes qui hélas tombent à plat.
 
Sans transition, on quitte la rédaction pour la machine à café où se retrouvent les marionnettes pendant leur pause. Là aussi c’est une nouvelle façon de montrer les personnages se charrier les uns avec les autres. Ça donne un côté « Caméra Café » au programme mais pendant quelques secondes seulement. Puis le téléspectateur est emmené sur le plateau du « journal en plus de 140 caractères » présenté par Clément et Barbara. Une façon habile et caustique de montrer le manque total de personnalité des chaînes d’info comme BFM TV. Précision, selon les jours, ces séquences ne sont pas forcément diffusées dans le même ordre.
 
Dans le journal on retrouve la même mécanique que la précédente version des Guignols, c’est à dire des petites interviews de politiques, de people ou de personnes ordinaires. Après 2-3 minutes de JT on passe à la grande interview de la soirée. Lundi et mardi, Elise Lucet interviewait Nicolas Sarkozy puis Michel Platini. Mercredi, c’était Nikos Aliagas avec Johnny Hallyday. Comme dans la précédente mouture, l’émission est entrecoupée de sketchs ou parodies en dehors du plateau comme lundi avec celle du FN version « les Ch’tis vs les Marseillais ». Pour finir, l’émission se conclue avec une ultime petite scène dans la rédaction.

L'intégralité de la première des Guignols (14-12-2015)

Un humour moins piquant et de vraies déceptions
 
Avec ce nouveau rythme, les Guignols gagnent en dynamisme, mais difficile pour le téléspectateur d’y trouver son compte. C’est simple la plupart des sketchs tombent à plat que ce soit ceux sur la politique française que le dernier sur Kim Kardashian. D’ailleurs la direction de Canal+ promettait du renouveau axé sur le divertissement, il n’en est rien. La plupart des sujets de la semaine ont porté sur la politique franco-française comme… les « anciens » Guignols. Certes il y avait les élections régionales, mais d’autres thèmes pouvaient être traités. C’est d’ailleurs le problème majeur de cette nouvelle stratégie éditoriale : comment faire des nouveaux sketchs tous les jours tout en se passant (en partie) de la matière politique ? Une vraie gageure.
 
Et justement les sketchs politiques des nouveaux auteurs manquent clairement d’audace. Je n’ai pas à réussi à sourire une seule fois ou presque. Je serais à la place d’un homme politique je n’aurais rien à craindre tant ils manquent de mordant. Il ne faut surtout pas faire de vagues. Cette aseptisation est aussi due à la nouvelle forme du journal. A l’époque, PPD qui était seul face à ses invités, pouvait pointer du doigt des faits ou les chambrer. Rien de tel dans ces Guignols 2.0 où Clément et Barbara ne sont là que pour lire un prompteur avec un ton tellement lisse qu’on a envie de bailler. L’équipe a voulu faire incarner la pugnacité à travers Elise Lucet que l’on retrouve comme dans « Cash Investigation ». Mais sa marionnette aussi bien que ses textes sonnent comme une caricature de la caricature. La répétition de son numéro de carte de presse et son ton masculin font sourire une fois, pas plus.
 
Enfin arrêtons-nous sur la nouvelle stratégie de diffusion du programme. Désormais les Guignols sont diffusés en crypté à 20h50 après la coupure de pub suivant la fin du « Petit Journal ».  La locomotive est donc bien choisie puisque les scores de l’émission de Yann Barthès rassemblent 2 fois plus de téléspectateurs que « Le Grand Journal », soit environ 1,5 millions de personnes. En revanche le cryptage dans l’objectif de pousser les gens à payer 40 euros par mois est une mauvaise idée. Le niveau humoristique de cette nouvelle version pousse plutôt à zapper qu’à regarder. En outre, il faut savoir que les Guignols sont disponibles gratuitement et légalement sur Dailymotion (nouvelle filiale de Vivendi) ainsi que Canal+ en clair à la demande dans la soirée. Aucun intérêt de payer juste pour cela. En tous cas l’émission devra faire vite ses preuves mais surtout corriger ses défauts de jeunesse. Si 1,5 millions de personnes ont regardé la première lundi, ils n’étaient plus qu’un million mardi et 747 000 mercredi soir.   
 
 
Finalement les Guignols se sont tués tout seuls
 
Après six mois d’absence, on en attendait beaucoup des Guignols. Emission mythique incontournable dans la culture française, elle avait besoin d’un peu de renouveau face à un début de déclin. Mais voilà, la mayonnaise pour l’instant ne prend pas. Malgré un rythme et un style plus moderne, les vannes s’enchaînent sans faire rire le téléspectateur. En voulant les aseptiser, Canal+ a fait perdre ce qui faisait la force du programme, son irrévérence.  On notera aussi que Jacques Chirac, marionnette favorite de l’émission n’a pour l’instant fait que des apparitions de 2-3 secondes sans dire un mot. Dommage. Il faut cependant donner du temps aux équipes pour se corriger mais pas sûr que la direction qui voulait déjà sa peau cet été lui en laisse le temps après la fin de la saison.
 
 
Ma note personnelle : 4/10
 
 
Les Guignols sont diffusés du lundi au vendredi en crypté sur Canal+ à 20h50 puis gratuitement sur Dailymotion et MyCanal. Un best-of est également diffusé en clair tous les dimanches en début d’après midi.

Le premier sketch avec Kim Kardashian (16-12-2015)