Critik TV - Le blog critique sur la télé

Critik TV - Le blog critique sur la télé

Menu
How to Get Away with Murder Saison 1, un Cluedo télévisé à fort suspense

How to Get Away with Murder Saison 1, un Cluedo télévisé à fort suspense

How to Get Away with Murder Saison 1, un Cluedo télévisé à fort suspense
Lancée en septembre 2014, How to Get Away with Murder est une série à succès mêlant intrigue de couples et d’amis mais surtout suivant l’histoire d’un meurtre. Portée par l’actrice Viola Davis, la série fonctionne de la même manière que Scandal avec des rebondissements permanents faisant le buzz sur le Web. Pour autant la sauce prend-t-elle auprès des téléspectateurs lambda dont je fais partie (ou pas). Éléments de réponse dans cet article (SANS SPOILERS).
 
 
Un mystère géant ponctué par des enquêtes judiciaires
 
Le pitch de How to Get Away with Murder (ou HTGAWM pour les intimes) est simple : une célèbre avocate Annalise Keating enseigne le droit à l’université. Au-delà de la partie théorique, elle choisit cinq étudiants pour l’accompagner avec elle dans les procès et l’aider dans les dossiers qu’elle défend. La particularité est qu’elle est prête à tout pour gagner. Mais un soir le groupe d’étudiants tente de dissimuler un meurtre dans les bois. C’est ce fameux meurtre qui sert de fil rouge à la série. Chaque épisode de HTGAWM est centré sur un procès que mène Annalise. Comme dans un procédural « classique » on assiste au déroulement de l’enquête et à la façon dont l’équipe procède pour défendre l’accusé. Plusieurs morceaux de chaque épisode s’intéressent au meurtre fil rouge grâce à des flashbacks et des flashforwards.
 
C’est d’ailleurs ce fil rouge qui rend la série si addictive. On cherche à savoir qui a bien pu commettre le meurtre et surtout pourquoi ? Les producteurs distillent dans chaque flash des indices ou des séquences montrant des moments clés. Au final les procès d’Annalise sont en tant que tels peu intéressants sauf quand ils ont lien avec ce fil. D’ailleurs plus on avance dans la saison plus tout ce qui tourne autour de ce meurtre se déroule à l’instant présent. Cet arc narratif principal permet aussi de révéler le caractère et le passé de chaque personnage. Le plus intéressant est évidemment celui d’Annalise où derrière le côté froid de l’avocate se cache de grandes failles intérieures.
 
En fait HTGAWM ressemble beaucoup à Scandal ou à The Mentalist. On part d’un métier banal comme celui d’avocat pour créer derrière des histoires peu communes. Mais cette mécanique n’a pour objectif que de séduire un public toujours plus large. En effet, en mixant l’aspect procédural avec celui de l’intrigue fil rouge, le programme peut créer une solide fanbase captivée tout en récupérant des téléspectateurs qui veulent juste voir leur enquête de la semaine et qui n’ont pas forcément pu suivre la série dès le début. Attention tout de même, il est plus difficile de commencer ce drama en cours de route que sur Mentalist par exemple, étant donné que le côté procédural est moins marqué.
How to Get Away with Murder Saison 1, un Cluedo télévisé à fort suspense
Des personnages à qualité inégale
 
L’élément qui fait le charme de cette série c’est son casting. Enfin surtout celui des adultes. Il y a très clairement un contraste entre eux et les étudiants. En fait ce n’est pas leur jeu d’acteur qui pêche mais plutôt leurs personnages en tant que tels. Certains d’entre eux m’insupportent. Mais je vais commencer par distribuer les bons points. Dans mon top 3, il y a d’abord Annalise jouée avec brio par Viola Davis. Franchement il n’est point surprenant qu’elle ait gagné son Emmy Awards (son discours était d’ailleurs magnifique). Personnage principal, l’avocate est un véritable mix d’émotions. Comme je le disais précédemment, en apparence elle est froide et sûre d’elle mais on découvre très vite ses défauts, ses chagrins, ses faiblesses. La séquence symbolique de son démaquillage (ce n’est pas une blague) est incontestablement la meilleure de la saison. Je ne vous en dis pas plus, vous comprendrez. ;)
 
Ensuite il y a Bonnie (Liza Weil), c’est l’une des deux assistants d’Annalise hormis les étudiants. Viscéralement liée et dévouée à sa boss, elle fait en sorte avec son autre acolyte Frank (Charlie Weber) que le cabinet gagne les procès quoiqu’il arrive. Plutôt discrète et fragile en apparence elle se montrera parfois manipulatrice. Une versatilité que j’adore. Enfin il y a Connor (Jack Falahee), l’étudiant que je préfère dans la bande tout simplement parce qu’il est drôle et malin.
 
Malheureusement les autres personnages étudiants de la bande sont moins intéressants et surtout « niants niants ». Il y’en a deux en particulier Wes le héros (joué par Alfred Enoch) et Rebecca (Katie Findlay). Ils forment le couple prévisible de la série et sont tous deux (surtout Wes) d’une naïveté que je trouve insupportable. On dirait des collégiens. Bref si le reste de la série n’était pas bon j’aurai sans doute zapper à cause d’eux.
 
 
Est-on coupable de regarder la série ?
 
How to Get Away with Murder est clairement une série à regarder pour deux raisons. La première est l’intrigue ultra addictive aux multiples rebondissements et bien ficelée. La seconde est la performance de Viola Davis dans le rôle d’Annalise Keating qui est juste exceptionnelle. J’adore son personnage. Au-delà de la qualité inégale du casting, la difficulté majeure du programme sera selon moi de durer après une saison. Le fil rouge de la série est très particulier et est comme vous le verrez taillé pour une série à durée limitée. L’avenir seul nous le dira.
 
 
Ma note personnelle : 7,5/10
 
 
How to Get Away with Murder est diffusée aux Etats Unis sur la chaîne ABC, la série a été renouvelée pour une saison 2 qui est en cours de diffusion.
En France, c’est le groupe M6 qui a acquis les droits de diffusion (sous le titre Murder).

Bande annonce de la saison 1 de How to Get Away with Murder sur ABC